Exposition Terminée

Collection Poitevin

31 janv > 07 mars 15
Collection Colette & Michel Poitevin

Vernissage le vendredi 30 janvier 2015
à partir de 18 h30 + repas after à partir de 21 h (réservation sur place).
Collection PoitevinCollection PoitevinCollection PoitevinCollection Poitevin
Depuis quelque temps on parle beaucoup de collectionneurs. Ils ont toujours existé, mais on se souvenait d’eux lorsqu’ils étaient parés du titre de mécène, ce qui est un peu différent. Avec l’apparition d’un monde de l’art dominé par le «marché», ils sont devenus un maillon essentiel de cet «écosystème».
Le collectionneur confronte sa vision du monde avec les créations artistiques actuelles ; il les découvre comme il s’y découvre et aime à les révéler. Elles sont le reflet de son éthique personnelle et répondront à ses propres questions et à ce qu’il juge d’essentiel. Paradoxalement il méprise ce marché dont il participe à la construction.
Michel Poitevin a toujours été pour moi ce collectionneur passionné à l’ouverture d’esprit généreuse et enthousiaste, sans cesse à la recherche de créations représentant des apports nouveaux en matière de technologie, de formes ou d’esprit. Elles sont le reflet d’un monde en perpétuel changement ou l’équilibre et la stabilité ne sont pas les qualités dominantes. Infatigable chasseur, chaque œuvre correspond à un moment de sa vie et n’a pour lui d’autre valeur qu’une valeur vitale.

Gilles Fuch, Président de l’Adiaf (Association pour la Diffusion Internationale de l’Art Français)

Quand ai-je rencontré Michel Poitevin ? Quand avons-nous commencé nos échanges sur l’art de notre temps ? Quand nous sommes-nous retrouvés à discuter à n’en plus finir des œuvres que nous aimions, des artistes que nous suivions passionnément ?
Le temps passe et j’ai le sentiment de connaître Michel depuis toujours. Au gré d’expositions partagées. Au gré des conférences qu’il m’avait proposé de mener à bien dans le magnifique Fresnoy. Au gré de conversations sur le vif, dans la passion de découvertes toujours renouvelées.

Michel Poitevin est un curieux. Il trafique l’inconnu pour trouver du nouveau. Voyez sa collection qu’il déploie ici ! Voyez comme il se refuse à toute doxa ! Voyez la diversité des œuvres réunies ! Michel compose à sa façon une histoire des présents, dans toutes leurs diversités. Les gloires du temps côtoie les découvertes. Les pièces emblématiques côtoient des pièces plus intimes. Michel Poitevin a l’amour de l’art. Il y a là réunies des oeuvres magnifiques. Il y a là aussi une revendication d’éclectisme. Manière de dire que ce qui compte avant tout est la singularité d’un propos, son originalité. L’art est langage propre et universel. Michel le sait et veut en témoigner. Michel aime Erró, Morellet, Parreno, Douard et j’en passe. Voyez la liste, elle est impressionnante. J’en passe parce que la collection est inépuisable. Il n’y a là qu’une sélection. Une sélection qui ambitionne de construire une histoire : celle de l’art de notre époque et d’un collectionneur dont les moyens n’ont jamais été ceux de tant d’acheteurs d’aujourd’hui.

Pourtant, je vois des pièces fantastiques, preuves s’il en faut que Michel est un découvreur, qu’il cherche et se jette à l’eau. Le temps a travaillé pour lui, lui a donné raison. S’il s’agit d’avoir raison alors qu’il faut sans doute d’abord suivre sa passion. J’imagine Michel dans l’instant du choix, du passage à l’acte. L’engagement, dit un philosophe, est une décision pour une cause imparfaite.
Qu’est-ce qu’un collectionneur ? Un vrai, s’entend ! Qu’est-ce qu’une histoire comme celle-ci qui, au fil de quelques décennies, a vu constituer un ensemble éblouissant ? Qu’est-ce que la volonté sans cesse renouvelée de voir, saisir et acquérir ces pièces formidables et de décider un jour de les donner à voir à tous ?

Michel est pudique, sans doute discret. Rien de l’arrogance de ceux qui étalent. Rien de l’impudeur de ceux qui veulent aujourd’hui nous en mettre plein la vue, rêvent toujours plus grand, cherchent le tape à l’oeil. J’aurais aimé être à ses côtés dans l’instant de l’installation. Sur le document de travail que j’ai sous les yeux, je regarde les dates des œuvres et celles de leur acquisition. Chacune marque une étape régulière d’un processus continu, exigeant. Chacune montre la régularité d’un cheminement commencé il y a trente ans et ne saurait s’interrompre. Le superbe Erró de 1977, acquis en 1983 marque le commencement. La photographie d’Isabelle Le Minh de 2012, acquise en 2014, marque la dernière étape. Au total quelque vingt-cinq pièces de grande qualité, marquant chacune à leur façon la singularité d’un propos, la dimension absolument libre des choix de notre ami. J’aime Michel et Colette Poitevin. Je les aime regarder, complices engagés. Je cherche à les comprendre au fil de leurs choix. J’aime aussi les pas de côté que me permet cette collection, les choix qu’on trouve rarement ailleurs. Qui de nous suit avec attention et rigueur Mimosas Échard, le Nøne Futbol Club ou Isabelle Le Minh ? Qui de nous sait faire voisiner Philippe Favier et Mark Geffriaud, Jean-Pierre Raynaud et Santiago Sierra ? Venez voir la collection de Michel Poitevin. Venez prendre une belle leçon d’art contemporain.
Bernard Blistène, Directeur du musée national d’art moderne

Seront présentées au public de Lasécu les œuvres de : Erro, Jean-Pierre Raynaud, Philippe Favier, John Armleder, Olivier Mosset, Anne et Patrick Poirier, Daniel Buren, Philippe Parreno, Fabrice Hyber, Joseph Kossuth, François Morellet, Bernar Venet, Christian Boltanski, Santiago Sierra, Sophie Calle, Mark Dion, Laurent Grasso, Bertrand Lavier, Daniel Dezeuze, Sigalit Landau, Mimosa Echard, Mark Geffriaud, David Douard, Isabelle Le Minh, Nøne Futbol Club.

TÉLÉCHARGER 

> le dossier de presse

 

CONTACT :

Elsa Hanot
03 20 47 05 38
contact@lasecu.org
 

OUVERTURE :

jeudi de 14h à 18h et vendredi,
samedi de 14h à 19h
Philippe Hollevout
Exposition 09/12/2017

Philippe Hollevout

(...) Créer, c’est à ce prix qu’on dompte le bonheur ! Le solide gaillard s’impose quotidiennement une gymnasti... VOIR
(AN)SUITE #4
Exposition 04/11/2017

(AN)SUITE #4

Pour cette nouvelle édition, nous quittons Montrouge pour Paris, afin de vous présenter 5 artistes des 14 en lice pour les Prix des Amis... VOIR
Samuel Guillot
Exposition 16/09/2017

Samuel Guillot

Le travail de Samuel Guillot est sur le temps, celui du défilement et de sa rémanence, et sur la profondeur de champ – que regarde... VOIR
LASÉCU CHEZ BESQUARE
Exposition 26/05/2017

LASÉCU CHEZ BESQUARE

Depuis longtemps des dessinateurs de BD, des illustrateurs se sont emparés avec bonheur de cette façon si particulière de traiter... VOIR
Voir toutes les expositions