Actualités

L'actualité LaSécu

À Lasécu, les cadeaux de Noël sortent des ateliers d’artistes et de l’ordinaire.

Presse le 14.12.2015,
À Lasécu, les cadeaux de Noël sortent des ateliers d’artistes et de l’ordinaire.



Pour Noël, on peut acheter un doudou bangladais ou une robe chinoise. On peut aussi toquer aux ateliers de Lasécu, ce week-end à Lille, et dégotter une pièce unique créée ici par des artistes ravis d’expliquer leur travail. Mais c’est vous qui voyez.

Il venait flâner. Il repart avec un petit sac Lasécu, le repaire fivois de l’art contemporain. À l’intérieur, un tablier pour sa petite-nièce à 20 € et une bague à 15 € – mais là, il ne dit pas pour qui. Édouard est un homme heureux. « C’est quand même mieux que d’offrir le même truc que tout le monde, acheté à H&M.  »
Et puis, dans les magasins, on parle rarement avec la styliste, le dessinateur, la plasticienne, le photographe qui se cache derrière l’objet. Bonheur réservé ce week-end aux explorateurs du sous-sol de Lasécu, où une dizaine d’artistes à demeure et d’invités tiennent salon dans leur atelier.

cabinet de curiosités
L’antre de Nanan est un pêle-mêle de bombes aérosols, de Bboy (imaginez un bébé de 35 cm de haut sauce hip-hop) en résine ou béton et de… vieux phares de véhicules. Matière première chinée sur le net. «  L’an dernier, j’ai pas raté un mètre de la Braderie de Lille, j’en ai trouvé trois.  » Avec ses Bboy moulés sur place et ses lampes de récup’, Nanan assemble et peint des luminaires uniques, robot rouillé, Astro boy à ailettes, pilote de rally.
Grand écart complet avec les dessins de Matthieu Hackière, qui partage l’atelier pendant deux jours. Biberonné à l’imagerie médiévale, l’illustrateur a apporté avec lui son cabinet de curiosités, biches siamoises, papillons à têtes de mort, strips humoristiques taillés dans un cercueil et un très beau jeu de tarot.
Pour reprendre des couleurs, on poussera la porte voisine, qui s’ouvre sur Martine Daumerie, infirmière retraitée versée dans le crochet, le tricot et la couture, qui propose écharpes, bonnets, snoods (avec pochette iPod), voire manteau de fourrure à col en léopard rose. À moins que l’on préfère la céramique, la sérigraphie, la photo pliée, la peinture sur papier recyclé ou l’un des mille trésors de Lasécu, à vous faire complexer un lutin de Noël.

LA VOIX DU NORD 


Voir la source

Laissez-nous un commentaire

Les artistes des ateliers de Lasécu vous ouvrent leurs portes !
Portes ouvertes le 13.10.2017,

Les artistes des ateliers de Lasécu vous ouvrent leurs portes !

VOIR
Bourjembois Travelling !
Ateliers le 16.09.2017,

Bourjembois Travelling !

VOIR
Le brunch de Lasécu, découvrez l'exposition Echappée
Évènements le 02.07.2017,

Le brunch de Lasécu, découvrez l'exposition Echappée

VOIR
À Lasécu, vingt-cinq photographes dans le rétroviseur de leur carrière
Presse le 23.05.2017,

À Lasécu, vingt-cinq photographes dans le rétroviseur de leur carrière

VOIR
Voir tous les articles